Sections

Défi-Évasion, ou la fois que nous nous sommes fait enterrer vivantes


Publié le 14 avril 2017

Notre équipe s'est malheureusement retrouvée enterrée vivante…

©(Photo gracieuseté)

TESTÉ POUR VOUS. L'entreprise de jeu d'évasion Défi-Évasion vient de réaliser un changement complet de ses salles d'immersion, en plus d'acquérir de nouveaux jeux de réalité virtuelle, une occasion parfaite pour l'équipe de TC Media Nouvelles d'aller tester leurs nouvelles installations.

On peut dire que notre équipe commence à être une habituée des jeux d'évasion, le noyau dur ayant participé jusqu'à quatre reprises à des jeux de la sorte dans diverses entreprises de Québec. Le principe est simple, quoique plus difficile qu'il n'y paraît une fois sur place: votre équipe et vous avez une heure pour vous échapper d'une pièce thématique dans laquelle vous êtes embarrées. Les indices répandus dans la pièce vous aideront à trouver votre chemin vers la sortie… Si vous respectez le temps!

L'énigme «Enterré vivant» que nous avons sélectionnée donne froid dans le dos… Surtout pendant les premières minutes! Rapidement, lorsqu'on commence à trouver des indices, le rythme s'installe et on sent que l'intrigue avance… jusqu'à ce qu'on se bute à une énigme de taille! Le décor était bien fait, avec des sons, des objets, de la musique et de la fumée qui activaient nos cinq sens. Notre seul regret: ne pas avoir réussi à nous évader!

On a bien senti que Défi-Évasion a franchi une nouvelle étape dans la conception de ses salles. Depuis nos premières expériences (lire S'évader ou faire face à la honte et La revanche des perdants au Défi-Évasion pour le récit complet), les salles ont considérablement évolué dans leur conception, avec toujours un peu plus de réalisme. Les plus téméraires seront peut-être déçus, car la salle, bien que lugubre, n'est pas trop effrayante, mais l'avantage est que tous peuvent y trouver leur compte, même les plus jeunes ou les plus peureux.

Réalité virtuelle

Tant qu'à faire un tour chez Défi-Évasion, aussi bien essayer leur nouveau joujou: les casques de réalité virtuelle dont le scénario a été spécialement conçu pour et par l'équipe derrière ces jeux d'évasion. Si comme l'auteure de ses lignes, c'est votre première fois, vous verrez qu'on se sent complètement transporté. Je vous préviens d'avance, vous aurez l'air un peu idiot si comme moi vous contournez des objets (fictifs) et que vous vous agenouillez pour contrôler votre vertige!

Ce qu'elles en ont pensé

«J'ai été carrément impressionnée par la réalité virtuelle. J'avais déjà tenté l'expérience, mais de façon plus passive. Avec ce que propose Défi Évasion dans la mission Manoir Hanté, on est complètement immergés dans cet univers, si bien qu'on oublie même qu'on se trouve dans une pièce aux murs blancs où nos collègues nous regardent… Moi qui croyais manquer de temps, dès que j'ai réussi à m'évader, on m'a appris que je venais de quitter le manoir en un peu plus de la moitié du temps alloué. Ce qui fait de moi la deuxième meilleure de tous ceux qui ont tenté l'expérience. Et je n'ai même pas eu peur! (ok, j'ai peut-être laissé tomber un juron ou deux…) Quant au jeu d'évasion, je l'ai vraiment apprécié. Les énigmes étaient diversifiées et assez difficiles pour qu'on se casse la tête, sans toutefois être irréalisables. Disons qu'avec quelques minutes de plus, nous aurions pu quitter le cimetière, mais nous avons finalement dû être enterrées vivantes. J'aurais peut-être aimé avoir un peu plus peur, mais l'ambiance lugubre de cimetière était tout de même bien exploitée. Ce n'était pas ma première expérience en matière d'évasion, mais l'expérience est sans aucun doute à recommencer.»

- Marie-Pascale Fortier, à propos de la réalité virtuelle

«On était pourtant si proche du but… Malgré les organisateurs qui nous ont assuré qu’on s’était rendus plus loin que la plupart, notre déception fut immense, proportionnellement à notre brillant esprit d’équipe et notre intelligence commune. Malgré ce cuisant échec,  j’ai adoré la salle «Enterré vivant», décor intéressant, atmosphère lourde de cimetière bien retranscrite et expérience vraiment stimulante pour tenter de s’en sortir. Je dirais : Défi : oui! Évasion : 0»

- Perrine Gruson

«J'ai eu un peu peur et j'ai fait le saut plus d'une fois, donc mission accomplie pour Défi-Évasion! Malgré la défaite, l'expérience était agréable parce que les épreuves s'enchainaient et les réussites se succédaient (bon, pas assez vite visiblement). Vivement le prochain défi!»

-Thaïs Martel