Assainissement des cours d'eau de Saint-Augustin


Publié le 18 octobre 2015

ENVIRONNEMENT. Une récente corvée bénévole organisée par la Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) a permis de retirer plusieurs déchets encombrant le lit et les rives des cours d'eau, qui traversent le territoire de Saint-Augustin-de-Desmaures.

L'initiative était orchestrée dans le cadre du programme «Coup de balai» de la Fondation GDG. Supervisée par la CBJC, la corvée a été menée par une équipe d'une dizaine de bénévoles. Elle a conduit à l'assainissement de trois cours d’eau locaux, soit la rivière Charland ainsi que les ruisseaux Des Ilets et Des Roches. On y a retiré environ 500 kilos de rebus accumulés, dont des carcasses de voiture, des pneus, du matériel agricole et divers débris métalliques.

«La récolte a été peu abondante en raison de précédentes interventions ayant permis d'amorcer le travail de dépollution. Bien que les bonnes habitudes de protection de l'environnement se généralisent, nous découvrons encore régulièrement de vieux dépotoirs privés improvisés au bout d'anciennes terres agricoles», précise Antoine Rivière, chargé de projet à la CBJC.

L'organisme régional entend rester vigilant pour préserver la qualité des cours d'eau qui serpentent sur le territoire. Pour ce faire, il profite de la collaboration des membres locaux de la Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN), qui se fait un devoir de sauvegarder le littoral du fleuve à Saint-Augustin, dont son parc des Hauts-Fonds.

Conséquences des déchets dans un cours d’eau :

-Dégradation des habitats et de la qualité de l’eau

-Prolifération d’agents pathogènes et contamination

-Dégradation de la qualité de la nourriture des poissons

-Accumulation de boues (matière organique qui se dégrade)

-Concentrations de nitrates et phosphates favorisant l'eutrophisation

Québec Hebdo