Des fouilles archéologiques révèlent l'ingéniosité des Augustines à Québec


Publié le 22 août 2014

HISTOIRE. Dans le cadre du Mois de l'archéologie et à la faveur de travaux de restauration majeurs, des découvertes archéologiques ont été réalisées sur le site historique de Québec du premier monastère-hôpital des Augustines en Amérique du Nord.

Les fouilles menées ces derniers mois, derrière l'Hôtel-Dieu de Québec, ont mis au jour des citernes et un réseau d’approvisionnement en eau vieux de 300 ans. Ces découvertes témoignent de l'ingéniosité de la communauté religieuse afin de faciliter son implantation et assurer la pérennité de ses opérations.

Une excavation réalisée à la jonction des ailes du jardin et du noviciat a révélé un massif de quatre murs de pierre d’environ 16 mètres carrés. L'observation de la courbure des parois soumises à une pression intérieure soutenue et la présence d'argile compactée pour étancher les joints de mortier ont permis d'en percer les secrets.

«Notre analyse documentaire et celle de terrain amènent à la conclusion que l’ouvrage servait de citerne pour entreposer l’eau, souligne Nathalie Gaudreau, archéologue d’Artefactuel, coop de travail chargée de la surveillance sur le chantier. Pour ces religieuses hospitalières, qui sont à l’origine de 12 hôpitaux au Québec, l’eau était une ressource essentielle pour leur mission de soigner les malades.»

La poursuite des fouilles a révélé l’existence d’un réseau de canalisations en pierre servant à approvisionner le monastère-hôpital en eau et dont la date de création est antérieure à celle des fondations (1695). Les travaux ont aussi permis de découvrir deux autres citernes et une quantité d’artéfacts, tels que des balles, garnitures de fusil et boutons militaires remontant à la présence britannique (entre 1759 et 1784).

«Ces objets seront analysés au Centre de conservation du Québec. Ils réintégreront ensuite la collection des Augustines, pour être mis en valeur. Quant aux vestiges, il a été décidé de les conserver. Toutefois, l'interprétation ne se fera pas à court terme, car cela aura des impacts sur les échéanciers et le budget du projet», précise Sébastien Vézina, responsable des communications à la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines.

Projet en santé globale

Les bâtiments les plus anciens du site voisin de l'Hôtel-Dieu de Québec font l’objet d’importants travaux de réhabilitation depuis 2013, en vue d’y réaliser le projet du Monastère des Augustines. Classé lieu historique national, ce bâtiment sera rénové et converti en un lieu offrant une expérience globale en santé intégrant archives, boutique, musée, hébergement et soins spécialisés. L'ouverture est prévue à l'été 2015.