Sections

Anacolor intéresse aussi les candidats municipaux


Publié le 28 septembre 2017

Les partis municipaux sont aussi en mode solution dans le dossier Anacolor.

©(Photo TC Media – Archives)

ÉLECTION MUNICIPALE. Après avoir suscité l'intérêt des candidats quelques jours avant l'élection provinciale partielle dans Louis-Hébert, voilà que le dossier des émanations de l'usine de peinture Anacolor s'est invité dans la campagne municipale.

La dernière proposition en date a été dévoilée par la candidate de Démocratie Québec et ancienne porte-parole du Regroupement des citoyens pour la qualité de l'air de Cap-Rouge, Stéphanie Houde. Celle qui se présente dans le district de Cap-Rouge-Laurentien, et sa chef, Anne Guérette, ont suggéré de bonifier l'offre pour inciter Anacolor à déménager dans un parc industriel.

Évoquant une question de santé publique, le parti d'opposition à l'hôtel de ville a annoncé son intention d'offrir le prix de l'évaluation municipale, soit 1,29M$ aux propriétaires de l'entreprise. Équipe Labeaume a aussitôt rétorqué avoir offert davantage, soit 1,6M$ pour relocaliser Anacolor. Toutefois, le projet a été mis sur la glace lorsque la direction de l'entreprise a exigé d'être dédommagée aussi pour son déménagement.

Par ailleurs, Démocratie Québec souhaite convertir le site en parc, alors qu'Équipe Labeaume veut y voir émerger un projet résidentiel. D'autres propositions ont été véhiculées. Notamment, l'Alliance citoyenne de Québec appuie le déménagement pourvu que la facture soit épongée par le provincial. Option Capitale-Nationale suggère plutôt que les règlements municipaux sur le bon voisinage soient appliqués. Enfin, Québec 21 réserve sa prise de position après avoir complété sa consultation sur le sujet.

TC Media