Sections

François Marchand se résout à se présenter comme conseiller municipal à Québec


Publié le 14 septembre 2017

François Marchand se présente dans le même district qu'occupe la chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, depuis 2007.

©(Photo TC Media – François Cattapan)

ÉLECTION. Persuadé que le maire de Québec, Régis Labeaume, sera réélu haut la main pour un quatrième mandat de suite, François Marchand change son fusil d'épaule. Lui qui avait affirmé avoir de l'intérêt uniquement pour la mairie confirme maintenant son intention de se présenter comme conseiller municipal indépendant dans le district 1 de Cap-aux-Diamants.

À son avis, en plus de se diriger vers une réélection aisée, le maire Labeaume risque fort de voir la grande majorité de son équipe l'emporter. Cette possibilité que toute opposition disparaisse à l'hôtel de ville l'inquiète grandement. Avec le départ de la vie politique du conseiller indépendant Paul Shoiry, dans Sillery, et la division des votes entre les équipes de Démocratie Québec et Québec 21, il estime que pratiquement seul l'autre conseiller indépendant, Yvon Bussières, dans Montcalm a des chances.

Je ne peux me résigner à être un simple spectateur de la scène municipale qui me passionne.

François Marchand, candidat dans le district Cap-aux-Diamants

«De mon côté, je ne peux me résoudre à rester à l’écart des enjeux et dossiers importants pour la ville de Québec au cours des prochaines années. Je ne peux me résigner à être un simple spectateur de la scène municipale qui me passionne», exprime l'avocat spécialisé en droit municipal et expert en aménagement du territoire.

François Marchand déplore que la victoire quasi assurée du maire sortant lui permette de ne pas se mouiller et d'éviter de débattre des sujets chauds durant la campagne électorale. Selon lui, plusieurs enjeux se trouvent ainsi esquivés, dont les problèmes de circulation, le choix d’un transport en commun structurant et le projet de Phare. Il juge nécessaire l'élection de candidats d'opposition pour contrer cette situation malsaine.

«D’autres raisons m’incitent également à poser ma candidature. Je désire en effet continuer sur le plan politique la lutte judiciaire que j’ai entreprise pour la défense et le maintien du Marché du Vieux Port dans son lieu actuel. Je conteste également les politiques favorables à l’élargissement des autoroutes et à un troisième lien, qui ne feront qu'inciter les ménages à s'établir en périphérie», dénonce M. Marchand.

TC Media