Sections

«Le candidat libéral dans Louis-Hébert doit s'expliquer»

-Éric Caire, député de la CAQ


Publié le 15 août 2017

Le député de la CAQ dans la circonscription voisine, Éric Caire, questionne le choix du candidat libéral dans Louis-Hébert.

©(Photo gracieuseté)

POLITIQUE. Député de la circonscription voisine de celle du démissionnaire Sam Hamad, qui a quitté la vie politique le printemps dernier, Éric Caire se montre perplexe devant la candidature annoncée mardi par les libéraux dans Louis-Hébert. Il estime qu'Éric Tétrault n'est pas irréprochable et qu'il doit s'expliquer pour sa conduite dans le passé.

«Encore une fois, Philippe Couillard a choisi un digne représentant de la famille libérale pour remplacer Sam Hamad. Le choix d’un candidat résidant sur la Rive-Sud de Montréal qui a bénéficié du cadeau fait par un entrepreneur à Nathalie Normandeau constitue un faux départ pour eux», déplore Éric Caire, député de La Peltrie.

Le représentant de la CAQ s'interroge sur certains aspects concernant le candidat du PLQ dans Louis-Hébert. Dans l'ordre, il soulève les points suivants :

-La présence du candidat Éric Tétrault dans une loge au Centre Bell payée par l’entrepreneur Lino Zambito pour un spectacle de Céline Dion est au mieux un grave manque de jugement. Rappelons que ce spectacle au Centre Bell a fait l’objet d’une enquête de l’UPAC ayant mené à l’arrestation de Nathalie Normandeau.

-M. Tétrault doit expliquer pour quelle raison il a accepté ce cadeau, alors qu’il occupait un poste important au sein du gouvernement libéral de Jean Charest.

-Selon des documents accessibles au palais de justice de Québec, Éric Tétrault est interdit d’entrer en communication avec Nathalie Normandeau, étant donné que cette affaire fait partie de l’enquête de l’UPAC ayant mené à son arrestation.

-Le choix d’un candidat résidant sur la Rive-Sud de Montréal qui a bénéficié du cadeau d’un entrepreneur à une ministre libérale constitue un faux départ pour les libéraux dans cette élection partielle.

TC Media