Trois nouveaux candidats et un retour chez Équipe Labeaume


Publié le 17 mai 2017

Le maire sortant Régis Labeaume entouré de ses nouveaux candidats.

©TC Media - Mathieu Galarneau

POLITIQUE. Régis Labeaume a présenté aujourd’hui quatre candidats qui porteront les couleurs de son équipe. Marie-Josée Savard, ancienne conseillère de 2009 à 2013, effectue un retour en politique active.

Entrepreuneure dans le domaine des produits et services, Mme Savard avait quitté son poste au district du Plateau après l’adoption de son deuxième enfant, voulant se concentrer sur sa vie de famille. Elle se présentera dans Cap-Rouge-Laurentien, qui n’est pas son quartier. «D’abord, nous avons maintenant quatre districts au lieu de cinq à mon époque. Puis mon conseiller est Rémy Normand, alors ça va!», a-t-elle lancé en riant.

Outre cette candidature, le maire sortant a attiré dans son équipe Nathalie Roy, propriétaire d’Arnold Chocolats, sur l’avenue Cartier, Pierre-Luc Lachance, directeur général de Québec Numérique depuis 2014 et Émilie Villeneuve, une conseillère en communications pour le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. Ils se présenteront respectivement dans Cap-aux-Diamants, Saint-Roch-Saint-Sauveur et Saint-Louis-Sillery.

Avec ces trois femmes et un homme, Équipe Labeaume tend vers la parité, un objectif visé du chef.

Équipe Labeaume ne présentera pas de candidat contre Yvon Bussières dans Saint-Sacrement. «On pense qu’Yvon Bussières veut faire un dernier mandat. On ne contestera pas ça», a soutenu Régis Labeaume. 

Or, la situation ne sera pas la même dans Saint-Louis-Sillery contre Paul Shoiry. «Je pense qu’on est dû pour rajeunir», a-t-il argué, se tournant vers Émilie Villeneuve, âgée de 31 ans. «On n’a pas la même considération pour M. Bussières», a-t-il ajouté.

L’absence de candidature connue du grand public n’inquiète pas le maire sortant. «On veut des gens qui sont impliqués dans leur quartier. C’est notre critère de base», pense-t-il.

Qui sont-ils?

Marie-Josée Savard, Cap-Rouge-Laurentien:

Entrepreneure franchisée dans le domaine alimentaire, Mme Savard est retournée au secteur privé après avoir accueilli un deuxième enfant via l’adoption à la fin de son mandat en 2013. Elle était alors membre du conseil exécutif. «La passion est toujours là. J’ai eu le privilège d’être conseillère pendant quatre ans et ça me manquait», a-t-elle confié.

Nathalie Roy, Cap-Aux-Diamants:

Propriétaire d’Arnold Chocolats sur l’avenue Cartier, Mme Roy est une des fondatrice de la Société de développement commercial (SDC) Montcalm, dont elle a été la présidente du conseil d’administration de 2009 jusqu’à tout récemment.

«C’est le défi qui m’amène en politique. J’ai été impliquée longtemps avec la SDC dans le quartier Montcalm et on a réalisé des belles choses. J’avais besoin de quelque chose de nouveau, mais je n’avais pas pensé à cette avenue-là [la politique]. Quand on me l’a proposé, je me suis dit pourquoi pas», a-t-elle expliqué.

Elle souhaite participer au rayonnement de Québec sur la scène internationale, mais surtout améliorer son milieu. «J’aimerais être une bonne ambassadrice pour mes concitoyens, les rassembler pour réaliser des projets et faire en sorte que notre milieu soit agréable à habiter.»

Pierre-Luc Lachance, Saint-Roch-Saint-Sauveur:

M, Lachance a bâti sa carrière dans le domaine de l’événementiel, dans lequel il œuvre depuis une quinzaine d’années. Directeur général de Québec Numérique, il a également été chargé de projets pour 3E Événements, membre du conseil d’administration de l’Université Laval, directeur général du Festival Celtique de Québec. «Je carbure aux défis», assure-t-il.

Habitant de Saint-Roch, il souhaite se dédier à son secteur. «J’y fais du vélo, j’y travaille, j’y fais du sport… Je suis un amoureux de ce quartier-là. Je veux que les gens l’aime autant que moi, qu’ils l’habitent. Le verdissement et l’embellissement du quartier me tiennent foncièrement à cœur.»

Émilie Villeneuve, Saint-Louis-Sillery:

Agente aux communications pour le ministère des Transports, Mme Villeneuve est une jeune mère de famille de 31 ans. Membre du conseil d’administration du CPE Aux Deux Pignons, elle a à cœur la vie de son quartier. «J’ai envie que ce quartier soit rassembleur pour les différentes générations où on côtoie des jeunes familles, des aînés et des professionnels. Il y a des moyens d’avoir des projets rassembleurs pour tout le monde», avance-t-elle.