Sections

Normand Beauregard se présente comme le candidat de la proximité


Publié le 1 octobre 2017

Le candidat du PQ, Normand Beauregard, entouré de la lieutenante régionale, Agnès Maltais, et du chef, Jean-François Lisée.

©(Photo TC Media – François Cattapan)

ÉLECTION PARTIELLE. Dressant son bilan de campagne, à deux jours du scrutin de lundi, le représentant du Parti québécois dans Louis-Hébert, Normand Beauregard, se décrit comme le candidat de la proximité dans cette circonscription qu’il habite depuis 27 ans, au terme des nombreuses rencontres faites auprès des électeurs.

«Depuis l’annonce de ma candidature, le 28 août dernier, j’ai mené une campagne de proximité, auprès des électeurs. Nous avons établi un plan de match clair et cohérent, et nous l’avons mené jusqu’au bout. Alors que mes adversaires ont dû opter pour des candidatures de plan B, après que leurs premiers choix aient quitté dans la controverse, je suis là depuis le début, sur le terrain. J’ai tout donné dans cette campagne; la parole sera désormais aux électeurs, lundi», a déclaré le candidat.

Nous avons fait des propositions constructives et qui peuvent être appliquées sans attendre. Nous offrons des solutions aux problèmes d’aujourd’hui, tout en prévoyant le développement futur non seulement de Louis-Hébert, mais également de tout le Québec.

Normand Beauregard, candidt du PQ dans Louis-Hébert

Selon M. Beauregard, le Parti Québécois a présenté des propositions innovantes qui sont réalistes, rapidement applicables et économiques. Que ce soit pour alléger la congestion routière, rendre plus attractif le transport en commun, améliorer le soutien à domicile, appuyer les proches aidants, soutenir un développement économique respectueux des populations et de l’environnement, il estime avoir présenté un plan solide qui répond aux besoins de Louis-Hébert.

«Nous avons fait des propositions constructives et qui peuvent être appliquées sans attendre. Nous offrons des solutions aux problèmes d’aujourd’hui, tout en prévoyant le développement futur non seulement de Louis-Hébert, mais également de tout le Québec. Mais, d’abord et avant tout, nous avons écouté les citoyennes et les citoyens, nous avons pris la mesure des enjeux qui les concernent et nous avons proposé un plan pour y répondre», a ajouté Normand Beauregard.

Anacolor

Préoccupation importante pour les citoyens de Louis-Hébert, les émanations d’Anacolor ont constitué un dossier important de cette campagne. Normand Beauregard prétend avoir été le premier à prendre position sur le sujet, dès l’annonce de sa candidature le 28 août.

«Pour nous, c’est clair, Anacolor doit déménager. Pour ce faire, le gouvernement du Québec doit l’accompagner. C’est une proposition gagnant-gagnant. L’entreprise peut se moderniser, améliorer sa productivité et se situer dans un secteur approprié; dans un parc industriel de la circonscription. Pour les résidents, l’entreprise se trouverait loin des domiciles, des écoles et des milieux naturels comme la baie de Cap-Rouge. Voici un engagement cohérent, affirmé depuis le début et non pas à quelques jours du scrutin comme l’ont fait mes adversaires, sortants de leur torpeur», a conclu le candidat du PQ, Normand Beauregard.

TC Media