Un plan de 130M$ pour réduire de 33% les matières résiduelles éliminées dans la région


Publié le 2 novembre 2015
(Photo TC Media)

MATIÈRES RÉSIDUELLES. La Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) espère réduire de 33% la quantité de matières résiduelles éliminées par habitant d'ici 2021. Pour remplir cet objectif, les mesures proposées dans le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) pour la période de 2016 à 2021 nécessiteraient des investissements de 130M$.

Le PMGMR pour la période couvrant 2016 à 2021 a été présenté lundi après-midi. Pour atteindre l'objectif d'une réduction de 33%, le plan propose notamment de hausser de 29% à 62% le taux de valorisation des matières organiques et d'augmenter de 55% à 70% le taux de récupération des matières recyclables.

Si rien n'est fait, les projections indiquent que d'ici 2021, 656 120 tonnes de matières résiduelles devront être éliminées en 2021, soit une hausse de 81 371 tonnes par rapport à 2013. Si les mesures proposées par le PMGMR sont adoptées, le nombre de tonnes éliminées passerait à 422 663.

Montants

Ce sont 36 mesures qui se trouvent dans le plan pour permettre de réduire le tonnage de déchets éliminés. Les investissements requis s'élèvent à près de 130M$, ce qui inclut une somme de 81,7M$ venant de la Ville pour l'usine de biométhanisation, un projet estimé à 98M$. Comme la mise en marche de cette usine n'est prévue pour 2022, l'objectif de valoriser 62% des matières organiques, par rapport à 29% en 2013, est repoussé à 2022, a indiqué le maire Régis Labeaume.

Parmi les mesures, le PMGMR souhaite optimiser les services offerts dans les écocentres (5M$) ainsi que développer et implanter des mesures incitatives et de soutien favorisant la récupération autant dans les secteurs résidentiels que dans les industries, commerces et institutions (ICI). Des incitatifs seront mis en place, mais des mesures punitives pourraient également voir le jour, ce avec quoi est d'accord Alexandre Turgeon, président du Conseil régional en environnement de la Capitale-Nationale. «Il faut des efforts en continu auprès des citoyens pour clarifier et simplifier le message. Et l'aspect réglementaire aussi est important. Un propriétaire de mutlilogements qui ne met pas en place de moyens pour recycler, ce n'est pas acceptable non plus», affirme M. Turgeon, qui est déçu de voir que les budgets reliés à la sensibilisation sont réduits de plus de la moitié par rapport au PMGMR précédent.

Il y aura donc la carotte et le bâton, mais il s'agira d'un «petit bâton», assure le maire.

Commercial

«Le milieu commercial a des habitudes à adopter, ça me semble inévitable», indique pour sa part M. Labeaume, qui souligne que le gaspillage alimentaire et la production de déchets y sont particulièrement élevés. Les écoles, où le taux de recyclage se situerait entre 10 et 12%, seront aussi invitées à faire leur part.

Une somme de 25M$ serait également nécessaire pour adopter un programme de maintien des équipements existants, principalement l'incinérateur de Québec.

Ce plan touche autant la ville de Québec que les MRC de l'Île d'Orléans, de La Côte-de-Beaupré et de La Jacques-Cartier.

Consultation

Des séances d'information auront lieu du 17 au 26 novembre pour présenter le PMGMR alors que des séances de consultation se tiendront en janvier et en février prochain. Un rapport sera rédigé suite à ces consultations afin de proposer de possibles améliorations.

Objectifs

- Réduire à 602kg/hab/an la quantité de matières éliminées. 893 kg/hab/an en 2013. Objectif de la politique québécoise

- Valoriser 62% des matières organiques. 29% en 2013. Objectif de la politique québécoise: 60%

- Récupérer 70% des matières recyclables. 55% en 2013. Objectif de la politique québécoise: 70%.

- Récupérer 89% des résidus construction, rénovation, démolition. 83% en 2013. Objectif de la politique québécoise: 70%

- Récupérer 51% des résidus domestiques dangereux et des autres résidus. 35% en 2013. La politique québécoise ne comprend aucun objectif spécifique pour cet aspect.

Pour information et pour consulter le plan: www.cmquebec.qc.ca. Québec Hebdo