Feu vert à un méga projet pharmaceutique à L'Ancienne-Lorette

Le Dr Fernand Labrie a reçu son permis de construire des mains du maire Émile Loranger, permettant l'implantation du complexe Endoceutics à L'Ancienne-Lorette.

SANTÉ. Dans l'air depuis un certain temps, un vaste projet d'implantation d'une entreprise majeure du domaine pharmaceutique se confirme à L'Ancienne-Lorette. Le maire Émile Loranger a officiellement remis au Dr Fernand Labrie le permis de construire donnant le feu vert à l'implantation d'un complexe de recherche de plus de 80M$ aux limites sud du territoire.

Publicité

La firme spécialisée dans le développement d'un traitement alternatif aux oestrogènes, pour contrer certains effets de la ménopause chez les femmes, peut désormais entamer la première de quatre phases de déploiement. L'intention du Dr Labrie est de débuter la production dès le début 2018. À terme, Endoceutics pourrait embaucher jusqu'à 1000 travailleurs, principalement des chercheurs.

Au cours d'une assemblée extraordinaire du conseil municipal dédiée à cette annonce, le maire Loranger a précisé que plusieurs acteurs ont travaillé de façon concertée, afin de concrétiser ce projet «un peu fou», mais aux grandes retombées pour sa Ville. «Juste en taxes municipales, c'est un apport potentiel de 2,5M$ de nouvel argent dans nos coffres. C'est considérable sur un budget de proximité de 15M$», fait-il valoir.

Une perspective du projet pharmaceutique à être érigé en quatre phases au coût de 80M$.

La mise en chantier du complexe Endoceutics pourra commencer dans les prochains jours. Le site identifié se situe derrière le garage municipal lorettain, entre le boulevard Wilfrid-Hamel et la Base de plein air de Sainte-Foy. Une zone humide et un boisé seront conservés pour préserver un espace tampon de verdure. Les travailleurs y accéderont via les artères Jules-Verne et Yvon-Dolbec.

Usage modifié

Certains détails ont dû être réglés avant d'officialiser le projet. Notamment, le fait que le terrain cédé à  la Ville contenait une obligation d'usage municipal. L'embûche a été levée avec l'approbation du ministère des Affaires municipales.

Le Dr Labrie s'est réjoui de l'obtention de son permis de construire à L'Ancienne-Lorette. «Je pourrai exaucer mon souhait d'implanter une entreprise pharmaceutique de calibre international dans la région de Québec. En plus, a-t-il conclu, le site est idéal, à proximité de l'aéroport et des hôtels.»

Précisions sur Endoceutics

-Production du médicament Intrarosa, sorte de Viagra féminin

-Traitement approuvé aux États-Unis et prochainement au Canada

TC Media

Publicité

À lire aussi