Sections

Deux délits de fuite et un homme en cavale


Publié le 12 août 2017

SQ

©TC MEDIA - Martin Guindon

En un peu plus de douze heures, les policiers de la Vieille Capitale ont eu à courir après des citoyens. Il y a eu deux délits de fuite et un conducteur s’est sauvé après avoir endommagé sa voiture. Récit d’une journée mouvementée.

Tout d’abord, vendredi après-midi, un homme a donné du fil à retordre aux agents du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) qui ont fini par mettre le grappin au terme d’une poursuite policière dans le secteur de l’Université Laval.

«Vers 17h20, un suspect âgé de 32 ans a été appréhendé dans le secteur de la rue Neilson à Québec par les patrouilleurs du SPVQ. Il a été conduit au poste de police pour y rencontrer les enquêteurs», indique Étienne Doyon du SPVQ.

Il endommage son véhicule avant de quitter les lieux

Vendredi soir, vers 19h20, la Sûreté du Québec a reçu quelques appels concernant un automobiliste qui conduisait dangereusement sur l’autoroute de la Bravoure, à la hauteur de la rue Montolieu, au kilomètre 12.

«Le conducteur d’un véhicule sport circulait à haute vitesse avant d’effectuer une sortie de route. Il était apparemment très agressif. Il a pris la fuite dans le bois. Un chien a été envoyé pour le localiser, mais en vain», explique Stéphane Tremblay, porte-parole de la SQ, avant d’amener une précision importante : «Il a seulement endommagé son véhicule, personne d’autre n’a été blessé, alors ce n’est pas traité comme un délit de fuite.»

Poursuite de Sainte-Foy à Limoilou

Finalement, aux alentours de 2h45, des agents de la paix ont abordé un homme louche dans un stationnement privé à Sainte-Foy. L’homme en question a été vu en train de rôder autour des véhicules. À l’arrivée des policiers, il a choisi de fuir à bord d’un cyclomoteur volé.

La poursuite policière s’est terminée à Limoilou, lorsque les patrouilleurs ont passé les menottes aux poignets de l’homme de 49 ans, originaire de Beauport. Il est détenu et comparaîtra samedi matin pour «intrusion de nuit, fuite de la police, conduite dangereuse et recel d’un véhicule volé». Sa comparution se fera par visioconférence.

Plus de détails à venir…