Cinq choses à savoir sur la pharmacie de votre domicile


Publié le 25 mars 2017

Selon les deux finissantes, même des médicaments en ventre libre comme ceux sur cette photo peuvent être dangereux, lorsque mal utilisés.

©(Photo TC Media - Mathieu Turgeon)

SENSIBILISATION. Est-ce sécuritaire d'avoir en sa possession et de consommer des médicaments périmés? La salle de bain est-elle le meilleur endroit pour conserver votre «pharmacie» maison? Deux étudiantes en pharmacie de l'Université Laval ont répondu à ces questions lors de leur journée de sensibilisation sur l'usage inapproprié de médicaments.

C'est dans le cadre de leur projet de fin d'études qu'Audrey Nadeau-Harvey et Alicia Maheux ont fait de la sensibilisation dans une pharmacie de Québec, durant la journée de samedi. «On a décidé d'aborder les gens en leur demandant s'ils se sentaient concernés par la mauvaise utilisation de médicaments, parce que souvent, les gens nous disent que non, qu'ils le font correctement, et en discutant ils se rendent compte qu'ils devraient être plus concernés», explique Audrey Nadeau-Harvey.

Les deux finissantes indiquent entre autres que les jeunes devraient être mieux informés, en cette époque où les réseaux sociaux sont très présents. «Un adolescent sur huit dit avoir déjà pris des médicaments de façon récréative et 70% d'entre eux affirment les avoir trouvés à la maison», affirme Alicia Maheux, en s'appuyant sur des données véhiculées par l'Ordre des pharmaciens du Québec. «Les gens peuvent malheureusement trouver de mauvaises idées en lien avec l'utilisation des médicaments sur les réseaux sociaux», ajoute sa collègue.

Conseils faciles

Voici quelques petits conseils rassemblés pour préconiser une utilisation sécuritaire des médicaments que vous pourriez avoir à la maison:

1. Faire le ménage: il est conseillé de le faire au moins une fois par année, si ce n'est pas deux. La salle de bain n'est pas l'endroit idéal. Préférez un endroit moins humide.

2. Ne pas jeter les médicaments périmés à la poubelle ou dans la toilette: ils peuvent tomber entre de mauvaises mains ou polluer l'eau. Rapportez tout en pharmacie, même les médicaments en vente libre. Ils y seront détruits de façon sécuritaire.

3. Parlez-en à vos enfants: c'est aussi important que de parler de drogue ou d'alcool.

4. Faites attention à ce que vous lisez sur Internet: beaucoup d'informations erronées y circulent.

5. Posez des questions à votre pharmacien: c'est l'une des ressources médicales les plus accessibles et mal utiliser un médicament, c'est dangereux.

Si Audrey Nadeau-Harvey et Alicia Maheux n'avaient qu'un seul message à envoyer, elles ont affirmé que ce serait le suivant: «Avec les médicaments, il faut s'assurer que tout est sécuritaire. Dans le doute, consultez un pharmacien!»

TC Media