Juneau veut réduire la dette de Saint-Augustin au plus vite


Publié le 19 mars 2017

Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures

©(Photo TC Media - Archives)

MUNICIPAL. Répétant depuis longtemps que «la carte de crédit est pleine», Sylvain Juneau estime impératif de s’atteler à son remboursement, pour réduire le poids de la dette accumulée. Le maire de Saint-Augustin entend profiter du contexte redevenu favorable grâce aux efforts de rationalisation et de redressement des finances municipales des deux dernières années.

Le temps est venu plus tôt que prévu de s’attaquer au remboursement de l’astronomique dette de notre Ville. Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin

À son avis, dès son élection en 2015, une restructuration des ressources et une diminution des dépenses de fonctionnement ont permis de dégager un surplus de quelques M$. Ces efforts maintenus en 2016 laissent présager que le scénario devrait se répéter lors du prochain dépôt des états financiers vérifiés. M. Juneau note à cet égard que l'année 2017 s'annonce profitable, avec en main une offre d'achat pour un terrain industriel de 4M$.

«Or, dit-il, les terrains du parc industriel étant une ressource non renouvelable, leur vente doit idéalement servir à autre chose qu’équilibrer le budget de fonctionnement de la Ville. Considérant le contexte budgétaire favorable de 2015, le surplus généré à ce moment et l’excédent de fonctionnement anticipé pour 2016, le temps est venu plus tôt que prévu de s’attaquer au remboursement de l’astronomique dette de notre Ville.»

Le maire de Saint-Augustin privilégie trois actions en ce sens. D'abord, appliquer le solde du surplus de fonctionnement de l’année 2015 (plus de 3,1 M$) au remboursement de la dette via les refinancements à venir en 2017. Ensuite, continuer à régulariser et fermer les règlements d’emprunts temporaires datant des années 2009. Puis, affecter toute somme disponible provenant d’un éventuel excédent de fonctionnement pour 2016 à la dette via les refinancements à venir au début de 2018.

Une résolution concernant le premier point sera présentée lors de l'assemblée du conseil municipal, ce mardi 21 mars. En plus de l’affectation du surplus de fonctionnement 2015 (plus de 3,1 M$) au remboursement de la dette, le maire Juneau prévient qu'il faudra minimiser les dépenses en immobilisation et s'en tenir à l'essentiel. Il ne souhaite surtout pas «regonfler la dette titanesque» que l'administration précédente a cumulée.

Pas d'urgence pour les élus

Considérant que l'amélioration de la situation financière de Saint-Augustin donne raison à leur décision de réviser le budget municipal 2017 pour amoindrir la hausse de taxes résidentielles, les élus majoritaires ne voient pas d'urgence à rembourser la dette. Bien que les résultats s'annoncent positifs, ils trouvent prématuré de prendre une telle décision avant la vérification comptable des états financiers de 2016.

«Ce que nous constatons par contre, indique France Hamel, c'est que Sylvain Juneau est pressé parce qu'il est déjà en campagne électorale. Il tente de faire siens les résultats d'efforts constants et antérieurs des conseillers majoritaires. Nous sommes à l'œuvre depuis bien avant l'élection du maire Juneau, pour améliorer notre situation financière». Le sujet risque de susciter un débat au conseil municipal de mardi soir.

TC Media