La prudence en motoneige


Publié le 18 mars 2017

La tempête pourrait être favorable à la motoneige, selon les secteurs.

©(Photo TC Media - archives)

SÉCURITÉ. À la suite de la dernière grande bordée de neige tombée sur la province, la Sûreté du Québec tient à rappeler aux motoneigistes quelques conseils de sécurité. Depuis le début de la saison 2016-2017, 17 collisions mortelles impliquant une motoneige ont eu lieu, sur le territoire de la SQ.

«La majorité des collisions impliquant des motoneiges se déroulent à la croisée d’un chemin public et d’un sentier de motoneiges. Bien qu’il s’agisse d’une baisse de cinq décès par rapport à l’an passé, il s’agit de décès qui auraient pu être évités», a fait valoir le porte-parole de la SQ, Claude Denis. Selon lui, les adeptes de motoneige peuvent se retrouver dans des situations périlleuses ou être blessés gravement en pratiquant cette activité. Par conséquent, il juge que c’est important de suivre les règles de sécurité, comme circuler sur les sentiers balisés et éviter les plans d’eau, avertir un proche de l’itinéraire prévu, respecter la signalisation et ajuster la vitesse de la  randonnée en fonction des conditions des sentiers.

La Sûreté du Québec mentionne que la circulation en motoneige est interdite sur les chemins publics sauf pour traverser un chemin à l’endroit prévu par une signalisation. Également, la limite de vitesse maximale est de 70 km/h dans les sentiers balisés. Les policiers seront présents sur les sentiers et aux abords de ceux-ci afin de faire des rappels et d’appliquer la réglementation en vigueur et interviendront auprès des motoneigistes qui contreviennent aux lois et règlements en vigueur.