La santé globale au cœur du Monastère des Augustines


Publié le 5 juin 2013

Conférences, séminaires, spectacles, coaching sous le thème de la santé globale. Voilà quelques activités qui figureront à la programmation du projet Le Monastère des Augustines qui devrait être accessible au public dès le printemps 2015.

Des ateliers sur le yoga, l’épuisement professionnel, le deuil et la quête de sens sont des exemples de thèmes qui ont été donnés par Isabelle Duchesneau, directrice générale du Monastère des Augustines. Ces activités seront mises en place pour permettre aux clients d’avoir des outils et d’être accompagnés afin de connaître un mieux-être. «La santé globale fait partie de tous les êtres humains. On parle ici de santé physique, mais aussi la santé psychologique, sociale et spirituelle. Qui sont d’ailleurs indissociables», précise la directrice générale. Son équipe et elle souhaitaient avoir une programmation crédible et de qualité. C’est pour cette raison que des professionnels du domaine de la santé ont été approchés.

Les participants pourront aussi séjourner dans les chambres où ils seront coupés de toutes technologies modernes afin de vivre une retraite. Pour l’occasion, les anciennes cellules des Augustines seront reconverties en 64 chambres. Les visiteurs auront le choix de séjourner dans un espace au caractère authentique ou dans un environnement plus contemporain et épuré. Un nouveau restaurant verra aussi le jour. Des repas sains dont la qualité respectera les normes de développement durable seront servis aux visiteurs. Une boutique qui permettra aux participants d’acheter des produits leur permettant de reproduire leur expérience à la maison sera aussi ouverte.

La Fondation Virgina Parker s’implique

Le Monastère des Augustines deviendra un organisme à but non lucratif. C’est cet organisme qui gèrera les opérations. Le président de son conseil d’administration sera Evan Price, co-propriétaire de l’Auberge Saint-Antoine et directeur de la fondation Virgina Parker. La fondation Virgina Parker s’est par ailleurs engagée à verser 500 000$ sur cinq ans afin de soutenir la préparation du concept. Selon M. Price, le thème de la santé global est formidable. «Je trouve que ça rend ce projet très avant-gardiste. Ça n’existe pas. Pour avoir visité ces genres de centres, je sais que ça va attirer une clientèle de très loin, mais je pense que c’est aussi quelque chose de très intéressant pour le marché local parce qu’il n’y a pas d’offres de ce genre», explique-t-il.

Le Monastère des Augustine accueillera des gens d’ici ou d’ailleurs, de toutes les cultures, les générations et les croyances. Ils pourront choisir le type de visite qu’ils désirent, que ce soit de façon autonome ou encadrée. Le prix des forfaits et des séjours sera disponible sous peu.

Membre du Groupe Québec Hebdo