Les Kebs quittent la PBL

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les Kebs de Québec quittent la Premier Basketball League (PBL) après une association de trois ans en guise de protestation à la suite d’irrégularités dans l’arbitrage des séries éliminatoires.

Les Razorsharks ont éliminé les Kebs en séries. (Photo archives Québec Hebdo)

Cette décision prise lors d’une rencontre extraordinaire du conseil d’administration du club de basketball professionnel de la veille capitale survient alors que les Rainmen d’Halifax et les Mills Rats de Saint John ont également décidé de quitter la ligue. Le Cavalry de Lawton-Fort-Still aurait lui aussi annoncé son intention de quitter l’organisation.

Rappelons que les Kebs de Québec avaient subi l’élimination en demi-finale contre les Razorsharks de Rochester suite à un record de pénalités imposées par les arbitres en provenance de la même région que leurs opposants.

«On a vu un arbitrage douteux à l’endroit des Kebs à tous les matchs des séries. Ils ont gagné avec 100 lancers francs de plus que nous dans la série, du jamais vu. La foule avait d’ailleurs démontré son mécontentement. C’est dommage pour le coach, c’est dommage pour l’équipe. On est très déçus parce qu’on avait l’équipe pour gagner le championnat», a expliqué Vincent Bernier, vice-président directeur général des Kebs.

«Devant le manque d’éthique et d’intégrité flagrant de la direction de la ligue en séries éliminatoires, nous n’avons aucun autre choix que de quitter cette ligue. Cette situation inconcevable nous a possiblement coûté une participation en finale et peut être même le Championnat» a pour sa part commenté le président des Kebs, Conrad Bernier.

Les dirigeants de l’équipe se disent sûrs de trouver une alternative à la PBL au cours des prochaines semaines. «Il y a la NBDL (National basketball development league), la ligue de développement de la NBA (National basketball association). Je pense que Québec pourrait représenter un marché intéressant pour eux. Il y a aussi la CBA (Continental association basketball) ou la IBA (Intercontinental basketball association) qui nous a approchés. La création de notre propre ligue canadienne pourrait aussi être envisagée», énumère Vincent Bernier.

Les différents propriétaires d’équipes devraient se rencontrer à Saint John au Nouveau-Brunswick dans le cadre d’un match d’exhibition au profit des sinistrés du tsunami au Japon auquel participeront Jonas Pierre et Yannick Anzuluni. Vincent Bernier croit que ce sera là l’occasion de discuter d’avenir.

Lieux géographiques: Développement de la NBA, Québec, Saint John Nouveau-Brunswick Japon

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Tonton
    23 avril 2011 - 11:08

    Felicitations pour cette excellente decision de quitter la RBL(Rochester Basketball League). Vous avez recupere un fan, car je m'etais jure de ne plus assister a aucun match des Kebs, tant qu'ils font partie de cette ligue tricheuse et honteuse. Bravo aux joueurs et entraineurs pourla suberbe saison.

  • Benoit Lessard
    20 avril 2011 - 13:37

    Moi qui pensait que seul la lutte était truqué. La PBL, une ligue à 2 clubs. Bravo Y'a de quoi être fier. :-)