Alex Harvey a été vite sur ses skis à «Tout le monde en parle»

Marc
Marc Cochrane
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Comme ça, Alex Harvey était tellement tannant en voiture, quand il était jeune, que son père le faisait courir 10 minutes à côté de l'automobile, pour le calmer un peu.

Champion du monde de ski de fond, Alex Harvey a participé à une entrevue «de fond» avec Guy A. Lepage, ce soir, à «Tout le monde en parle». (Photo: Marc Cochrane)

Voilà le genre de confidence que le champion du monde de ski de fond a livré, il y a quelques minutes, alors qu'il était invité à l'émission de télévision de Radio-Canada, «Tout le monde en parle».

Succédant à l'avocate Me Anne-France Goldwater, la fierté de Saint-Ferréol-les-Neiges a répondu avec aisance aux questions de l'animateur, Guy A. Lepage.

Le fondeur de 22 ans a commencé par dire qu'il avait dépassé avec surprise ses objectifs de la saison 2010-2011, surtout grâce à son 10e rang au classement général de la Coupe du Monde.

Il a avoué aimer se faire mal en pratiquant des sports d'endurance qui lui permette de repousser ses limites, surtout lorsqu'on franchit le fil d'arrivée avec plus une once d'énergie dans le corps.

Concernant la pression de porter le nom de Harvey, le fils de Pierre a confié une anecdote sur sa seule participation aux Jeux du Québec.

«Les Jeux se déroulaient à Rimouski, ville natale de mon père, là où le centre sportif porte son nom. Après avoir terminé sixième lors d'une course de ski de fond, les journalistes m'attendaient pour me demander pourquoi je n'avais pas gagné. J'ai pleuré en retrouvant ma mère, car j'avais tellement mal au ventre de tout avoir donné durant la course. Après, je n'ai jamais eu de pression à ce sujet», a souligné le héros national.

Harvey a mentionné qu'il accorde beaucoup d'importance à ses études en droit à l'Université Laval (au grand plaisir de Me Goldwater), car il sait qu'il ne vivra pas de ski de fond.

«Je veux devenir avocat, fonder une famille, avoir des enfants et avoir une vie normale pour un athlète», a affirmé Harvey.

Il a bien faire rire son auditoire lorsqu'il a déclaré ne pas faire l'amour la veille d'une compétition, puisque son amie ne l'accompagne pas sur le circuit de la Coupe du Monde!

Harvey n'a pas manqué de vanter les mérites du Mont-Sainte-Anne, le qualifiant de meilleur endroit au monde pour pratiquer le ski de fond, devant Davos, en Suisse.

Il a finalement reçu une petite carte verte du fou du roi, Dany Turcotte, sur laquelle il est écrit: «Quand on te demande: 'où vas-tu avec tes skis?', tu réponds: 'au championnat du monde de ski de fond, épais!».

Organisations: Radio-Canada, Université Laval

Lieux géographiques: Jeux du Québec, Rimouski, Circuit de la Coupe du Monde

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires