Tribune libre: Où sont les spécialistes?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

OPINION. Quand une enfant de 6 ans est en voie de reprendre sa maternelle pour une deuxième année consécutive, il y a de quoi s’interroger sur les raisons qui motivent un tel constat d’échec. Aux yeux de la mère de la petite Maelie Cyr-Cloutier, la cause de cette situation pour le moins inhabituelle est simple : Maelie n’a toujours pas été évaluée par les spécialistes, notamment l’orthopédagogue et le psychologue, depuis son entrée en maternelle en septembre 2015.

Pourtant, en août 2015, Maelie a été rencontrée par un neuropédiatre privé qui avait recommandé qu’elle subisse un test de potentiel intellectuel en plus d’être suivie par les spécialistes de l’école, ce à quoi la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe aurait consenti…Or, en octobre 2016, les intervenants de la Commission scolaire n’ont toujours pas procédé, alléguant que le dossier médical de la jeune fille est trop « complexe ».

À mon sens, Maelie est victime d’un laxisme éhonté de la part des responsables de la Commission scolaire, ces derniers attestant par ailleurs que les coupes de 2,8 millions$ en 2015-2016 n’avaient en rien affecté les services aux élèves. 

Conséquemment, une question essentielle s’impose : pourquoi la fillette n’a-t-elle pas été rencontrée par les spécialistes? La réponse doit venir avant que d’autres enfants comme Maelie n’abordent leurs études sur un terrain aussi cahoteux…C’est une question de responsabilité sociale élémentaire!

Par Henri Marineau, Québec

Organisations: Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires