Jeu ou règlement de compte?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Tribune libre (Photo TC Media - Archives)

Pour l'éthologue et professeur en psychoéducation de l'Université de Montréal, Daniel Paquette, les jeux de bataille dans les centres de la petite enfance (CPE) « apprennent aux enfants à réguler leurs émotions et à résoudre pacifiquement les conflits »et « amènent un certain apprentissage des relations politiques et des relations de pouvoir avec les autres ».

Un argumentaire qui me laisse pour le moins perplexe dans la mesure où la frontière entre la violence et le jeu est parfois imperceptible pour l’intervenant qui assiste à cette « bataille » en plus d’exercer une surveillance auprès des autres enfants s’amusant dans la cour de récréation.

Quant à la tolérance envers ces « jeux de bataille », je demeure convaincu qu’il existe d’autres formes de jeux collectifs qui peuvent répondre aux objectifs mentionnés par M. Paquette et qui ne prêtent à aucune confusion sur l’esprit qui anime les enfants qui y participent.

Henri Marineau, Québec

Organisations: Université de Montréal, DanielPaquette, CPE

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires