Une personne éclaboussée par de l’acide acétique à l’hôpital Saint-François-d’Assise

Mathieu Galarneau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

911. Les pompiers de Québec ont été appelés à intervenir cet après-midi à l’hôpital Saint-François-d’Assise après le déversement d’une substance dangereuse, qui a éclaboussé un employé de l’hôpital.

Les pompiers ont reçu l’appel de se rendre à l’hôpital à 16h11, constatant sur place le déversement d’acide acétique pure à 99% dans un laboratoire. «Nous avons procédé à l’évacuation de l’aile de l’hôpital, mais seulement deux employés y travaillaient, dont la personne incommodée», raconte le chef de peloton 1, Claude Jobin.

La personne éclaboussée a été prise en charge par les ambulanciers et l’hôpital.

Les pompiers ont par la suite procédé à la récupération de l’acide acétique, la neutralisation des surfaces et à la ventilation du laboratoire.

Une vingtaine de pompiers ont pris part à l’opération, qui s’est terminée à 16h51.

Selon la CNESST, l’acide acétique est utilisé dans le milieu médical en tant que solution bactéricide ou bactériostatique. «Si l'acide acétique glacial entre en contact avec la peau, il y demeurera sans s'évaporer à cause de sa faible volatilité. Cependant, il ne sera pas absorbé car il agit de manière corrosive sur la peau. Lors du contact accidentel avec la peau ou les yeux, l'acide acétique étant très soluble dans l'eau, il peut être éliminé et son action corrosive peut être freinée en utilisant rapidement de l'eau en abondance», peut-on lire sur le site web de la CNESST.

Lieux géographiques: Hôpital Saint-François-d’Assise

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires