L’Écolobus sillonne les rues de la ville

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Désormais, les résidents et visiteurs de Québec ont la possibilité d’utiliser gratuitement l’Écolobus. À l’essai, depuis le 22 mai dernier, les huit microbus électriques desserviront désormais, à leur aise, tranquillement, et pour longtemps, les principaux sites touristiques des rues étroites du Vieux-Québec.

Pas qu’une attraction du 400e, les huit microbus électriques desserviront gratuitement les principaux sites touristiques du Vieux-Québec pour au moins les deux prochaines années.(Photo Eric Boucher)

Tranquillement, parce que l’Écolobus ne peut rouler à plus de 33 km/h. Le circuit desservira les principaux pôles touristiques des secteurs de la colline parlementaire, du Vieux-Québec et du Vieux-Port; de la traverse Québec-Lévis jusqu’au Manège militaire.

Plus de six millions de visiteurs sont attendus en cette année du 400e. Une alternative gratuite de déplacement supplémentaire est donc bienvenue. Le minibus électrique n’est toutefois pas seulement une attraction de plus des festivités. Le service sera offert gratuitement pour les deux prochaines années. Ensuite, le RTC décidera s’il augmente sa flotte ou non.

Le microbus, entièrement électrique, peut contenir jusqu’à 20 passagers. Il sera en fonction sept jours sur sept, de 5 h 30 à 0 h 30 avec des fréquences de passage aux 15 minutes. Les usagers pourront monter à bord et en descendre à des points d'arrêt situés sur le parcours.

L’Écolobus jouit d’une autonomie de 12 heures ou 100 km et il doit être rechargé par la suite pendant huit heures consécutives pour un coût total de 3.25$. C’est 3 ¢ du kilomètre! À 1.50$ le litre d’essence, le microbus est deux fois plus économique que la Toyota hybride Prius.

Pour cette première du genre au Canada, 12M $ ont été investis par la Ville et ses partenaires fédéraux et provinciaux dans le projet né d’une initiative du Programme de gestion intégrée des déplacements dans le Vieux-Québec, lancée en 2003.

Les objectifs du programme sont de réduire les déplacements motorisés, accroître les déplacements à pied et en transport en commun, réduire la pollution par le bruit et les gaz d’échappement et améliorer la qualité de vie des résidents et des visiteurs.

Les Écolobus permettront également de réduire l’empreinte sur le patrimoine architectural du Vieux-Québec, trésor de l’UNESCO, et contribueront également à améliorer la qualité de l’air dans le Vieux-Québec.

Organisations: RTC, Toyota, UNESCO

Lieux géographiques: Vieux-Québec, Vieux-Port, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Michel J. Grenier
    19 juillet 2010 - 12:41

    Bravo au Comité des Citoyens du Vieux Québec http://ccvq.org qui, grâce à sa ténacité et à l'ouverture d'esprit des édiles municipaux et des comités concernés, a réussi à faire adopter les Écolobus.

  • pauline payant
    19 juillet 2010 - 12:41

    J'ai beaucoup aimé prendre l'écolobus l'été passé.