Faire des rencontres amicales ou amoureuses quand on a plus de 50 ans

Marie-Pascale Fortier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Célibataires sans critères aide les personnes de 50 ans et plus à faire de nouvelles rencontres. (Déposit photo)

RENCONTRES. L'entreprise Célibataires sans critères a décidé d'organiser des soirées amitié-rencontre réservée exclusivement aux personnes de 50 ans et plus. La prochaine aura lieu le 17 décembre à la salle ArtMeli, juste à temps pour la période des fêtes.

L'organisatrice des soirées, Mélanie Trudel, estime qu'avec les soirées 45 ans et plus, les tranches d'âge présentes posaient problème. «Avec les soirées 50 ans et plus, on a plus de gens qui s'approchent de la soixantaine que de la quarantaine et les personnes de 45 ans sont rarement intéressées par les gens de plus de 50 ans», a expliqué l'organisatrice qui a remédié à la situation avec les soirées 50 ans et plus.

Mme Trudel affirme également que les personnes dans la cinquantaine et dans la soixantaine ne sont pas nécessairement malheureuses seules, ce sont donc davantage des soirées amicales. «Ils sont moins à la chasse, si on veut», a-t-elle lancé à la blague.

De plus, les personnes de 50 ans et plus manquent souvent de ressources pour faire de nouvelles rencontres, et sont moins portées à aller vers les rencontres virtuelles.  Un coin sera tout de même installé dans la salle pour permettre aux gens de se créer un profil Facebook s'ils le désirent.

C'est Jacques Charest Karaoké qui se chargera de l'animation de la soirée. Il anime régulièrement des activités karaoké dans les résidences pour aînés, les clubs de boomers et dans les CHSLD.

Les règlements de cette soirée sont les mêmes que pour toutes les activités de Célibataires sans critères: il est interdit de mentionner son âge, sa profession et depuis quand vous êtes célibataires.

À lire également: Cinq solutions pour ne pas être seul à Noël

Lieux géographiques: CHSLD

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires