«Vincent et moi», plus qu’une exposition artistique

Michel
Michel Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une réflexion sur la santé mentale par 35 créateurs

L’exposition «Vincent et moi» proposera pour sa 11e édition une soixantaine d’œuvres réalisées par 35 artistes vivant avec la maladie mentale. Cet événement annuel permet à ces créateurs de susciter chez les visiteurs une réflexion sur cette importante maladie, leur intégration sociale et leur participation pleine et entière à la société.

Présentée sous la présidence d’honneur de Gill Champagne, codirecteur général et directeur artistique du Théâtre du Trident, cette nouvelle exposition regroupe des œuvres données par ces artistes à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec. Elles ont été sélectionnées par un jury présidé par Claude Bélanger, directeur général et artistique de «Manifestation internationale d’art de Québec.

«Vincent et moi» est un programme d’accompagnement dédié aux artistes vivant avec la maladie mentale. Mis sur pied en 2001 à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, il offre un soutien individualisé, humain et matériel, à des personnes qui s’investissent dans un processus sérieux de création en arts visuels. Ce programme se distingue d’un lieu de création ou d’art-thérapie. Il est plutôt un espace de ralliement pour les artistes qui tentent d’évoluer artistiquement au sein d’un regroupement tout en faisant avancer une cause socialement», souligne France St-Hilaire, une des responsables de la promotion de l’événement.

Des opportunités de communiquer

Grâce aux expositions et aux événements artistiques, ces artistes bénéficient de nombreuses opportunités de communiquer avec le grand public et d’y faire connaître leurs capacités, leurs talents et leurs forces. C’est pourquoi, ils suscitent, grâce à la diffusion de leurs œuvres, une réflexion sur la santé mentale, leur intégration sociale et leur participation pleine et entière à la société.

«Vincent et moi» est un véritable outil de promotion et de communication. On peut affirmer incontestablement que ces artistes contribuent à démystifier la maladie mentale et à sensibiliser le grand public. Cet événement attire annuellement au-delà de 2 000 visiteurs», ajoute Mme St-Hilaire qui invite le public à se rendre à la salle Marie-Renouard de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec, du 23 septembre au 2 octobre, pour admirer les œuvres, rencontrer et discuter avec ces artistes hors du commun.

La salle ouvre ses portes de 12 h à 17 h du lundi au jeudi et de 13 h à 20 h du vendredi au dimanche. Pour plus d’information, communiquez au 418 663-5000, poste 6440.

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Organisations: Institut universitaire, Théâtre du Trident, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec, Beauport

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Marc Émile Vigneault
    26 septembre 2011 - 02:00

    J'ai été agréablement surpris de constater qu'un de mes tableaux se retrouve dans cet article. Parcontre, j'aurais apprécié que le titre "Un Johnny Spaghetti" et mon nom "Marc Émile Vigneault" apparaisse aussi pour l'identifier. Si le programme "Vincent et Moi" est un bon outil de promotion, les communications publiques le sont, à mon avis, tout autant. La reconnaissance par le public demeure une excellente source de valorisation pour un artiste qui crée pour rester en équilibre.