Le rock de Fogerty mis à l’épreuve sur les plaines d’Abraham

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Venu donner une saveur rock teintée de country et de rock and roll au Festival d‘été de Québec, John Fogerty a eu l’honneur de clôturer les festivités sur les plaines d’Abraham, dimanche soir. S’étant fait désirer un tantinet, le musicien américain est arrivé avec une quinzaine de minutes de retard en amorçant sa prestation avec «Hey Tonight».

Dernière tête d’affiche à figurer sur les plaines d’Abraham, dimanche soir, avant que le rideau du Festival d’été de Québec tombe, John Fogerty est allé puiser notamment dans les classiques de CCR et de son album solo «Revival».(Photo Véronique Demers)

Pour apprécier en images le spectacle de Fogerty, cliquez ICI.

L’ancien leader du groupe Creedence Clearwater Revival (CCR) n’a d’ailleurs pas hésité à aller puiser dans le répertoire du groupe qui l’a fait connaître du grand public. Aucune des pièces figurant sur son dernier album solo, «Blue ridge rangers rides again» (2009), n’a été présentée.

Vêtu d’une chemise à carreau bleu et rouge et d’un foulard à la western attaché autour du cou, c’est sur la scène à deux paliers - trace laissée par son prédécesseur de la veille, Metallica - que le chanteur de 66 ans a fait notamment résonner «Green River» et «Who’ll stop the rain». Cette dernière serait la pièce préférée des militaires de Québec revenus de leur mission en Afghanistan, aux dires du principal intéressé.

Après avoir souligné aux gens de Québec son lieu d’origine («Born to the bayou»), l’intensité de Fogerty a monté d’un cran avec la très réussie «Ramble Tamble». Enlevante avec des riffs évoquant le rock and roll d’Elvis Presley, la pièce a mis en valeur le talent du batteur, qui a assuré un rythme effréné au morceau.

Revival

Outre les pièces les plus populaires de CCR, quelques morceaux de l’album solo Revival (2007) ont été au menu: «Somebody help me», «Gunslinger» et «Don’t you wish it was true». «Avez-vous déjà rêvé d’un meilleur jour, d’un meilleur temps?» a dit le chanteur. Son rock a été mis à l’épreuve, vu les éclairs et la pluie insistante. Moment surréaliste que celui-ci: au moment où John Fogerty a parlé d’un arc-en-ciel, les éclairs ont surgi aussitôt!

L’interprétation de «Long as I can see the light» a suscité quelques cris d’admiration chez les festivaliers. Certains ont brandi leur cellulaire et leur briquet pour accompagner Fogerty qui, en finale, a été ovationné.

Une autre chanson ayant reçu un accueil chaleureux du public est «Have you ever seen the rain», l’une des favorites de Fogerty parce qu’elle lui fait penser à sa fille, Kelsy.

Fogerty a dépoussiéré «Pretty Woman», popularisée entre autres par le film du même nom mettant en vedette Julia Roberts et Richard Gere. Le chanteur a conservé son mordant, y allant avec quelques effets vocaux (grrrr!)

Pluie de rappels

Après avoir fait rentrer au poste «Keep on Chooglin’», Fogerty a quitté la scène avec ses musiciens, en raison des éclairs et de la pluie. «On va attendre que l’arc-en-ciel revienne de nouveau!», a-t-il justifié. Suspense... Finalement, après un entracte de 10 minutes, le rockeur a foulé de nouveau la scène, rencontrant le public sous une tonne de parapluies déployés.

Ce léger entracte n’a sacrifié aucunement le programme de la soirée. John Fogerty est revenu en force avec «Travelin’ Band», enchaînant avec «I put a spell on you». C’est peut-être seulement à «Rock and roll Girls» que le chanteur a paru s’essouffler un peu. Mais dans l’ensemble, Fogerty a affiché une grande forme.

Après une série de pièces se terminant avec «Up around the bend», John Fogerty a eu du mal à se séparer du public de Québec - sa première visite dans la ville. C’est avec une pluie de rappels qu’il a servi comme desserts musicaux les «Proud Mary», «Good Golly miss Molly», «Sweet Hitch Hiker» et «Centerfield», pendant laquelle il a sorti une guitare avec un manche en forme de bâton de baseball.

La pluie est passée et les parapluies ont laissé la place aux bras levés et aux cris d’enthousiasme. «Vous êtes les meilleurs. Que Dieu vous bénisse!», a-t-il salué les festivaliers.

Organisations: CCR, Groupe Creedence Clearwater Revival

Lieux géographiques: Québec, Plaines d’Abraham, Green River Afghanistan Centerfield

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires