Je me suis fait congédier de mon dernier emploi. Comment expliquer cela en entrevue ?

Vous êtes en recherche d'emploi, mais pas par choix. On vous a mis à la porte. Soudainement, vous ne savez plus comment rédiger votre Cv ou comment expliquer cela en entrevue. Sans parler de l'estime de soi qui en a pris un coup ! Pas de panique, c'est quelque chose qui peut arriver à tout le monde, voici comment se préparer à l'expliquer en entrevue !

Publicité

Vous vous sentez incompris, triste et en colère ? Vous traversez probablement les étapes du deuil de fin d'emploi…

Il faut d'abord prendre du recul

Il est important de ne pas commencer tout de suite la recherche d'emploi. Surtout si vous êtes émotif lorsque vous en parlez.

Au début, rejeter la faute sur l'employeur est chose commune… Il vous faudra faire preuve d'ouverture, d'humilité et de réflexion personnelle. Comme un deuil, il faut en parler et évacuer…Cela vous permettra également de vous désensibiliser lorsque vous évoquerez à nouveau le sujet.

Vous serez prêt à affronter les entrevues lorsque vous vous rendrez compte que vous abordez l'histoire avec détachement.

L'attitude à adopter en expliquant la situation

Habituellement, lorsque le congédiement a bien été digéré, on ne réagit pas à cette question avec émotions, on y répond avec empathie pour l'employeur.

On peut parler de malentendu ou qu'il n'y avait pas une bonne adéquation entre les besoins du poste et vos compétences. On ne rejette donc pas la faute sur les autres. On demeure positif quant à notre situation et on explique qu'on sera mieux dans un poste comme celui-ci pour telle et telle raison.

" Et si j'évitais le sujet ? "

Certaines personnes choisiront de ne pas ajouter cette expérience à leur curriculum vitae pour ne pas avoir à expliquer le congédiement en entrevue.

Je suis convaincue qu'il est important de faire preuve de transparence. Spécialement, si vous avez été dans cet emploi plus longtemps que la période de probation.

Les références

Cela dépend vraiment du degré de conflit avec l'ancien employeur. Il faut savoir que ce dernier n'a pas le droit de raconter des mensonges, mais si vous n'étiez pas ponctuel ou alors que vous aviez des conflits avec l'équipe, il risque bien de le mentionner. Ce que je vous conseille donc, c'est de toujours finir un emploi en bons termes, même suite à un renvoi.

Vous pouvez, de cette façon, discuter de votre recherche d'emploi avec lui. Qui sait ? Si vous gardez un bon contact, cet employeur, qui ne considérait pas que vous aviez les compétences pour un poste en particulier, pourrait être votre meilleur référent pour un autre type de poste !

Jessica Ramhormozian

Publicité

À lire aussi