Jean-Simon Bui du FM93 reçoit (encore) des messages racistes

Mathieu Galarneau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Doc Mailloux, Josey Arsenault et Jean-Simon Bui, trois employés du FM93.

SOCIÉTÉ. Le journaliste du FM93, Jean-Simon Bui, a effectué une sortie sur les ondes de sa station afin de décrier un troll qui le qualifiait de «chinetok». Samedi, M. Bui a décidé de dénoncer un nouvel harceleur de Québec publiquement sur sa page Facebook.

Dans un message privé envoyé vendredi à Jean-Simon Bui, un utilisateur Facebook du nom de Chris Jack qualifie M. Bui de «petit immigrant prétentieux» qui «devrait songer à retourner dans [son] champ de riz avec [sa] famille».

Le journaliste radio a demandé à ses contacts de partager sa publication afin de dénoncer ce genre de comportement. «Dans toute la vague d'amour et de soutien que j'ai reçue cette semaine (merci encore, en passant), je viens de recevoir ces immondices. La bonne nouvelle : c'est la seule fange raciste que j'ai reçue depuis ma dénonciation en ondes jeudi. La mauvaise : ce triste sire habite Québec, nous le côtoyons, nous lui avons peut-être déjà parlé, nous lui avons peut-être déjà tenu la porte d'un dépanneur. Il s'agit ici, j'en ai peur, d'un cas désespéré. Mais je respecte ma promesse en ondes : no more. No fucking more. Le voici dans toute sa splendeur. Je vais limiter mon dégoût aux quelques phrases que je viens d'écrire, les dents serrées par la colère. Je ne demande jamais ça sur Facebook, mais partagez en grand nombre SVP.»

Dans les commentaires de sa publication, M. Bui affirme être en réflexion quant à porter des accusations de crimes haineux envers cet homme.

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires