Cœur de Mailles: nouveau départ sur la rue Saint-Joseph

Prisca
Prisca Benoit
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

COMMERCE. Une nouvelle boutique vient d'ouvrir ses portes au 47, rue Saint-Joseph Ouest, un local popularisé par son ancien locataire, Weeds Québec, herbes et curiosités. La nouvelle occupante, Clarisse Mayda-Bordes fait dans un tout autre registre, le tricot.

Les fils, aiguilles et crochets de toutes sortes n'ont pas de secrets pour Clarisse Mayda-Bordes. Amatrice des arts du fil depuis toujours, elle consacre son temps depuis huit ans à son entreprise, Cœur de Mailles. Après un emploi dans le domaine de la mode et comme libraire indépendante, l'entrepreneure s'est bâti un emploi 100 % à son image.

Depuis le 4 janvier, elle est installée dans son nouveau local de la rue Saint-Joseph Ouest, un déménagement qui s'est fait en deux jours à peine avec l'aide de collègues et amis. Anciennement, c'était la controversée boutique Weeds Québec, herbes et curiosités, qui occupait les locaux. «Disons que j'offre une autre façon de décrocher», lance la propriétaire en riant.

Heureusement, elle n'a pas eu à se taper l'ensemble du ménage après le départ du précédent locataire. «Le Centre de yoga à côté de la boutique s'était entendu avec le propriétaire pour emprunter le local pour des classes de yoga. En échange, ils ont fait le ménage, explique Clarisse. Je ne sais pas dans quel état elle a trouvé les lieux.» Elle a tout de même fait quelques découvertes plutôt inusitées, comme d'anciens accessoires voués à la consommation de marijuana qui avaient visiblement servi.

Le déménagement n'était pas anodin pour la Québécoise d'adoption. Son tout petit local de la rue des Oblats dans Saint-Sauveur lui plaisait toujours, mais commençait de devenir trop petit pour ses besoins financiers. «J'avais besoin d'augmenter mes revenus», avoue-t-elle. L'entrepreneure s'est aperçue que son ancien emplacement n'aidait pas à sa visibilité. «Ça faisait trois ans que j'étais là et les gens me demandaient encore qui j'étais à la dernière fête de Saint-Sauveur, même si je suis hyper active sur les réseaux sociaux.»

C'est que la vie familiale de Clarisse en est une des plus mouvementées. Son conjoint, atteint de fibrose kystique, ne peut travailler. Elle doit donc subvenir au besoin de sa petite famille qui s'est agrandie l'année dernière avec l'arrivée de son fils. «Si j'avais pu avoir exactement le même emploi dans une boutique, je l'aurais fait, confie-t-elle. Avec la stabilité d'emploi, le chômage, le congé de maternité… Mais ça ne se pouvait pas, alors me voilà!»

Avant tout, la transmission du savoir

Avant de devenir une boutique, Cœur de Mailles était avant tout un service de cours et d'atelier de tricot. «J'aime l'idée de transmettre un savoir, l'idée que les gens deviennent autonomes pour réaliser leur projet», raconte la propriétaire. Elle ne rêvait pas nécessairement d'avoir sa propre boutique à gérer. «Mais en même temps, c'est bien pratique avoir du matériel à vendre quand tu offres des cours», explique-t-elle.

Au fil des ans, Cœur de Mailles s'est spécialisé dans l'offre locale, en proposant de nombreuses laines, fils et accessoires québécois. Les cours de tricot continuent toujours dans sa nouvelle boutique, tout comme les «tricots-jasettes» tous les premiers jeudis du mois, une façon pour les amateurs d'échanger sur leur passion et leurs nouveaux projets.

Québec Hebdo

Organisations: Centre de yoga, Québec Hebdo

Lieux géographiques: Saint-Joseph, Rue Saint-Joseph Ouest, Saint-Sauveur Rue des Oblats

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires