Pierre-Karl Péladeau en support à Clément Laberge

Prisca
Prisca Benoit
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Élection partielle dans Jean-Talon

ÉLECTION. Le chef du Parti Québécois Pierre-Karl Péladeau accompagné de son candidat pour Jean-Talon Clément Laberge a réaffirmé l'importance de l'entreprenariat et du développement économique lors de sa visite au centre de formation professionnelle Marie-Rollet le 25 mai dernier.

Le nouveau chef du PQ a rappelé l'importance de la formation professionnelle pour bâtir les entrepreneurs de demain. «Ça fait partie des rouages de la formation académique, a-t-il affirmé. On a besoin de développer nos expertises comme on l'a fait dans le passé pour continuer d'avancer au niveau économique.»

Le passé d'entrepreneur de Clément Laberge est un atout pour la circonscription et pour l'ensemble du Québec selon Pierre-Karl Péladeau. «En plus des considérations locales, il possède aussi une expertise internationale», a-t-il dit à propos de son candidat. Pour Clément Laberge, l'arrivée d'un nouveau chef au PQ peut aider dans la campagne qui sera à terme le 8 juin prochain.

Miser sur le local

La circonscription de Jean-Talon, remporté par les libéraux depuis de nombreuses années, mérite un député proche de la population selon les dires du candidat Clément Laberge. «Ça fait dix ans que les résidents n'ont pas un député qui a à cœur les enjeux du quartier», a-t-il affirmé. Selon lui, les citoyens doivent être au cœur des débats. «Que ce soit pour l'aréna de Sillery et la densification des quartiers autour, du transport des matières dangereuses, de l'agrandissement du port ou du réaménagement des autoroutes, la participation des résidents est nécessaire.»

Concernant le programme particulier d'urbanisme (PPU) de Sillery, le candidat a mentionné ne pas comprendre pourquoi on acceptait de démolir l'aréna de Sillery qui se trouve au cœur du terrain de jeu du quartier. «On ne verrait jamais ça ailleurs, a-t-il déclaré. Je ne suis pas contre l'idée d'un développement urbain, pourvu qu'on définisse bien d'abord les usages publics.»

Clément Laberge est résident de Sainte-Foy depuis de nombreuses années. «J'ai grandi dans le quartier de Sainte-Geneviève et j'habite présentement dans le quartier de Saint-Mathieu, a-t-il précisé. J'ai fait le tour du comté en bicyclette quand j'étais jeune, puis en autobus et en voiture.»

Quebecor toujours problématique

Le nouveau chef du PQ, toujours propriétaire de Quebecor, a rappelé que ses avocats sont mandatés pour placer les actions de son entreprise dans une fiducie sans droit de regard dans les plus brefs délais. «Je ne suis pas tenu de le faire selon les règles de l'Assemblée nationale, mais je le fais par souci de transparence», a-t-il réitéré.

À l'aube du nouveau Colisée et du 20 ans du départ des Nordiques, le chef du PQ a dit croire que l'équipe aurait pu rester dans la Ville de Québec. «Je ne veux pas faire mon gérant d'estrade», a-t-il précisé.

Québec Hebdo

Organisations: PQ, Quebecor, PPU Assemblée nationale Québec Hebdo

Lieux géographiques: Sillery, Québec, Sainte-Foy Quartier de Sainte-Geneviève Quartier de Saint-Mathieu

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires