David Lemelin devient le chef de Québec Autrement

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'ex-journaliste affrontera Labeaume aux prochaines élections

Le nouveau chef de Québec Autrement, l’ex-journaliste David Lemelin, se présentera contre le maire Labeaume aux prochaines élections, en novembre 2013. La nouvelle a été annoncée en conférence de presse, mercredi matin.

Animateur de «Voix publique» à VOX pendant cinq ans et auteur de l’essai politique «Labeaume: la dictature amicale», le chef de Québec Autrement a souligné avoir eu la piqûre pour la politique en animant l’émission télévisée.

David Lemelin juge que la démocratie doit regagner ses lettres de noblesse et qu’il est temps que le climat change à la Ville de Québec. «C’est le plus grand défi à relever en ce moment. En écrivant mon livre, j’ai rencontré plusieurs gens qui voulaient parler, mais ne le font pas parce qu’ils craignent le maire de Québec. C’est inacceptable. J’aime ma ville, mais je m’inquiète de ce qu’elle peut devenir», a-t-il expliqué.

Pas opportuniste

Québec Autrement a misé sur la jeunesse pour assurer la direction du parti politique; David Lemelin frôle les 40 ans. «C’était notre plus grand souhait», a exprimé Pierre Boucher, président du conseil d’administration de Québec Autrement, qui a sondé l’intérêt du principal intéressé en mars dernier.

«Au fil de nos conversations, je me suis rendu compte qu’on partage énormément de valeurs communes. On veut vraiment se doter de la capacité de faire les choses autrement. (…) À l’époque de la rédaction du livre [Labeaume: la dictature amicale], je ne pensais pas me lancer en politique. C’était une démarche journalistique. En tant que chef de Québec Autrement, je m’engage à être honnête, critique», a-t-il souligné.

Malgré la popularité du maire Labeaume qui ne se dément pas, David Lemelin a tenu à nuancer les résultats des sondages. «Ça vaut la peine de se battre pour ses idéaux. Personne ne pourra me traiter d'opportuniste. Les sondages sont forts, mais il faut souligner qu’il se bat seul. Cela étant dit, j’ai un immense respect pour M. Labeaume», a exprimé le chef de Québec Autrement.

Régimes de retraite et amphithéâtre

David Lemelin a affiché ses couleurs dans quelques dossiers chauds à la Ville de Québec, comme le dossier des régimes de retraite des employés municipaux et le coût de l’amphithéâtre multifonctionnel.

«Pour les régimes de retraite, on partage le diagnostic, mais je ne crois pas qu’il [Labeaume] va arriver à ses fins. Quant à l’amphithéâtre, j’ai des inquiétudes sur les finances publiques. Je suis convaincu que 400M$, ce n'est pas vraiment 400M$; on le saura bien assez vite», a-t-il affirmé.

Assemblée publique

Québec Autrement est reconnu depuis avril par le Directeur général des élections (DGE) comme parti politique officiel. Une première assemblée publique de recrutement et de financement aura lieu ce soir au restaurant-bar Le Cercle, situé au 228, rue Saint-Joseph Est.

Québec Autrement planche sur la rédaction de son programme d’action qui sera dévoilé au début de l’année 2013, à l’occasion du congrès fondateur du parti politique. Pour l’instant, une dizaine de personnes sont intéressées à se présenter parmi les 21 districts de la Ville de Québec.

Groupe Québec Hebdo.

À lire également: «Labeaume: La dictature amicale»

 

 

 

 

Organisations: Québec Hebdo

Lieux géographiques: Labeaume

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Marc Tremblay
    13 juin 2012 - 12:59

    Le livre mentionné au 1er paragraphe - un de ses nombreux livres - est un incontournable pour avoir une meilleure connaissance de l'actuel maire de Québec, Régis Labeaume. En plus de faits et de citations, on y retrouve des points de vue de plusieurs personnes. Voir http://www.michelbrule.com/livre-1608-Labeaume-la-dictature-amicale-.php De plus comme cela est toujours préférable de rechercher des informations différentes sources, je vous recommande de le faire si vous ne le faites pas. Si vous ne consultez que les médias d'un groupe de presse, vous ne pourrez avoir une information diversifiée sur le maire. Vous ne pourrez ainsi vous faire une opinion réellement critique à son sujet.