Manège militaire à Sainte-Foy : Incompréhension et manque de transparence

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Manque de transparence de la part du ministère de la Défense, rumeurs, informations qui divergent et manque de leadership de la part de la ministre fédérale responsable de la région de Québec, Josée Verner; le député de Louis-Hébert, Pascal-Pierre Paillé, en a beaucoup à reprocher au gouvernement conservateur dans le dossier du quartier militaire de Sainte-Foy, secteur qui pourrait servir à relocaliser le Manège militaire.

Le 35e Régiment de génie du combat, unité qui logeait au Manège militaire, a déjà élu domicile dans certaines des résidences familiales libres de Sainte-Foy.

«C’est avant tout une question d’incompréhension. Peut-être que la solution est effectivement de déménager le manège Militaire [dans le secteur du quadrilatère formé par les rues Fiedmont, Pierre-Martin, Jean-Lelarge et par le boulevard Hochelaga]. Je ne dis pas que ça ne doit pas être là, mais il importe que le gouvernement soit clair. Je dénonce le manque de transparence et le manque de coordination du projet», explique Pascal-Pierre Paillé.

Pour le député, le fait que les 92 familles de militaires habitant ce secteur se soient vues confrontées à la décision de les relocaliser pour pouvoir déménager le Manège militaire dans leur secteur et vendre les terrains restants sans aucune consultation et sans aucune indication est inconcevable. De plus, M. Paillé estime que la Défense devrait protéger les essences rares qui poussent dans le boisé situé à proximité du secteur.

Malgré tout, il reste difficile d’ignorer l’état des résidences de l’armée à Sainte-Foy. Le secteur a visiblement connu des jours meilleurs et plusieurs logements demeurent inoccupés dans un quartier par ailleurs très demandé. «Plusieurs résidences dans ce secteur ont peut-être besoin de rénovations. Par contre, pour de nombreuses autres, c’est déjà fait. Ce secteur est en effet sous-utilisé, mais ce n’est pas parce que ce n’est pas habitable. Ça pourrait bien être dans les plans de la Défense de construire le Manège à cet endroit depuis un certain temps», affirme Pascal-Pierre Paillé

Les conjointes s’organisent

Du côté de l’Association des conjointes de militaires canadiens, on est à mettre un plan de défense sur pied. «Pour l’instant, les gens qui veulent nous appuyer peuvent le faire par courriel. Nous ferons aussi une tournée du quartier pour voir ce que les gens pensent, pour tâter le pouls», précise Marie-Josée Huard, une conjointe de militaire.

L’association devrait faire parler d’elle de nouveau en début de semaine prochaine puisqu’elle entend mettre en action de nouveaux moyens de pression.

Organisations: Association des conjointes de militaires canadiens

Lieux géographiques: Sainte-Foy, Fiedmont, Boulevard Hochelaga

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Richard Lambert
    19 juillet 2010 - 12:41

    Bravo les femmes. Fut un temps ou c'était mon épouse qui levait une pétition. Et croyez moi, on en a fait des pressions sur moi. On m'a même menacé de nuire à ma carrière. Mais j'ai appuyé mon épouse tout comme je vous appuie présentement. Allez, ne vous laissez pas impressionner par les gallons dorés. Ils n'ont aucun pouvoir sur vous les femmes des militaires. Mais ils feront certainement des pressions sur vos époux. Courage.