Un Manège militaire-casino, des routes plus larges et plus de «bunker»

Thaïs
Thaïs Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Signe que l’élection approche à grands pas, le candidat à la mairie Jeff Fillion met les bouchées doubles et annoncera deux projets par jour jusqu’au 1er novembre. Pour ses 16e et 17e projets, Jeff Fillion propose ni plus ni moins que la transformation du Manège militaire en casino, la démolition du 875, Grande Allée Est ou «bunker» et des routes mieux adaptées permettant d’en finir avec les embouteillages.

Le fameux bunker

C’est tout d’abord dans le but d’accroître le tourisme et de permettre aux visiteurs d’apprécier la beauté du patrimoine que Jeff Fillion propose de transformer le Manège militaire en casino et de raser le 875, Grande Allée Est. «Le Bunker, c’est une verrue dans le visage de la ville de Québec. Plusieurs ont dit que le manège militaire bloquait la vue et l’accès aux plaines, mais rien n’accomplit cela plus que cette laideur. D’ailleurs, parlant du manège militaire, la seule manière de bien utiliser le site et de garder un certain cachet au bâtiment, c’est d’en faire un casino. Les casinos, comme celui qui vient d’ouvrir au Mont Tremblant, sont censés être dirigés vers les touristes en premier. Ce n’est donc pas à Charlevoix, un casino local, sans prestige, un gros ludoplex bourré de machines à sous, qu’on va atteindre ce but. C’est à Québec, une ville touristique et tout près de Grande Allée, un secteur fréquenté par les touristes, qu’on peut espérer attirer cette clientèle», a déclaré l’animateur de radio.

Le candidat considère que la ville de Québec doit se réapproprier son territoire et exiger du provincial dans le cas du «bunker» et du fédéral en ce qui concerne le manège militaire, qu’ils tiennent compte d’abord et avant tout de l’opinion des gens de Québec.

Routes

Du côté des routes, ce sont les bouchons de circulation qui horripilent le candidat à la mairie. «Nous connaissons de plus en plus d’embouteillages, et cela chaque jour de la semaine. Cela se produit même à toute heure de la journée. Il est temps de penser un peu plus à long terme lorsqu’on nous construisons nos routes», a assuré M. Fillion.

Le candidat à la mairie donne l’exemple de la nouvelle partie de Robert-Bourassa pour démontrer à quel point les routes de la ville sont mal adaptées aux besoins de la population. «Pour quelques groupuscules, on a fait un boulevard urbain aux limites de vitesse changeantes qui n’était déjà plus adapté aux besoins des gens de Québec le lendemain de l’inauguration. Il faut travailler à partir d’aujourd’hui à élargir nos autoroutes. Comment peut-on espérer une croissance de population pour Québec d’un côté, et avoir une si courte vue lorsqu’on développe notre réseau routier de l’autre?» a avancé le candidat indépendant.

Jeff Fillion propose ainsi de modifier les projets dans une optique adaptée aux trente prochaines années et d’envisager des autoroutes à six voies constantes et parfois même huit. Il suggère de plus de permettre la circulation aux voitures ayant plus d’un passager sur les voies réservées aux autobus comme c’est le cas dans plusieurs villes nord-américaines telles Montréal.

Lieux géographiques: Québec, Mont Tremblant, Charlevoix Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires