Port de Québec: l'année 2016 marquée par les navires de croisière de luxe

Marie-Pascale Fortier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

PORT. Afin de souligner l'arrivée du premier bateau au port de Québec en 2017, l'administration portuaire a tenu ce midi sa 182e cérémonie de la canne à pommeau d'or. Le président-directeur général du port de Québec a profité de l'événement pour revenir sur l'année 2016 qui vient de s'achever: une année marquée par les navires de croisières de luxe et une hausse de 15% des tonnages transbordés.

En conférence de presse avant la cérémonie officielle, Mario Girard, le président-directeur général du Port de Québec a raconté sa rencontre avec le capitaine du USMA, premier bateau à s'amarrer au port de Québec pour l'année 2017.

Ce premier bateau était un navire provenant des îles Marshall, opéré par la compagnie lettone Latvian Shipping Company. Le capitaine, Rolands Doniks, a reçu la canne à pommeau d'or en mains propres par M. Girard.

«Un monsieur super timide, mais extrêmement ému et touché», résume M. Girard. Il explique que ces capitaines font le tour des ports du monde et ne connaissent pas cette tradition de la Ville de Québec. «C'est toujours une surprise quand ils arrivent ici».

Le ministre des Transports, Marc Garneau, Régis Labeaume et la députée de Chauveau, Véronyque Tremblay ont entre autres pris part aux festivité, en plus de nombreuses autres personnalités politiques de Québec et du Québec.

Bilan de l'année 2016

L'administration portuaire de Québec a connu une très belle saison de croisières 2016, qui développait la clientèle des navires de luxe. Le port a accueilli 102 visites de navires. Au total, 24 lignes de croisières ont fait escale à Québec pour un total de 150 232 visiteurs, dont 41 304 membres d'équipage.

Le président-directeur général du port souhaite franchir le cap de 200 000 visiteurs pour l'année 2017. Cet objectif représente «un défi logistique important». «Ce n'est pas tellement le nombre de visiteurs qui fait qu'on est capable de les accueillir ou pas, c'est la fin de semaine qu'ils décident de venir». Il explique qu'il y a un nombre maximum de bateaux pour chaque fin de semaine.

En 2016, lors du weekend du 30 septembre au 3 octobre, le port et les partenaires touristiques ont dû relever un défi logistique important avec un nombre record de 10 navires qui se sont amarrés au port, pour un total de 44 000 visiteurs.

D'un point de vue environnemental, le port de Québec a reçu deux reconnaissances internationales en 2016. D'abord l'Alliance Verte, qui a accordé au port de Québec le niveau excellence et leadership, et la note de 5/5. M. Girard précise que le port de Québec est le premier port d'Amérique du Nord à recevoir cette note.

2017 sera aussi une année primordiale pour le projet Beauport 2020. Il pourrait s'écouler 3 ans avant de voir la construction du nouveau quai visé par le projet. M. Girard estime qu'il est encore trop tôt pour parler de clients potentiels.

L'administration portuaire a également reçu le «Marine Environment Protection Awards for Ports 2016» par l'organisation de la «North American Marine Environment Protection Association».

Le maire Labeaume appuie le projet

Le projet de Beauport 2020 représente des investissements de 190M$. «C'est pas tant que ça», a affirmé le maire Labeaume, en énumérant ses avantages, comme les retombées économiques et les emplois créés.

«Québec a quelque chose que Montréal n'a pas», a lancé le maire Labeaume en faisant référence à la profondeur d'eau du port, qui atteint les 15 mètres à marée basse.

Il a toutefois affirmé que la Ville a toutefois encore des questions qui devront trouver réponse. «Je souhaite que le projet du port se réalise complètement, c'est tout à fait nécessaire ici».

Organisations: Latvian Shipping, Alliance Verte, North American Marine Environment Protection Association

Lieux géographiques: Port de Québec, îles Marshall, Beauport Port d'Amérique du Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires