Les policiers de Québec ont un nouveau directeur

Prisca
Prisca Benoit
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

POLICE. Le nouveau directeur du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Robert Pigeon, a été assermenté aujourd'hui, un peu plus d'un an après son arrivée dans le corps policier de la capitale.

Le nouveau directeur du SPVQ, Robert Pigeon.

Auparavant directeur adjoint de son prédécesseur, Michel Desgagné, Robert Pigeon a prêté serment d'office devant le maire Régis Labeaume comme nouveau directeur du SPVQ. Le policier, considéré comme un pionnier de la lutte au crime organisé, avait été recruté en juillet 2015 par la Ville de Québec.

Dans une allocution après son assermentation, M. Pigeon a assuré accepter ce nouveau défi avec «grande fierté et enthousiasme». «Je suis parmi ceux qui considèrent que la sécurité publique n'est pas seulement l'affaire de la police, mais qu'elle est fondée sur l'existence d'une coopération étroite avec les autres services de la ville, l'ensemble des acteurs du milieu, les groupes communautaires et bien entendu les citoyens eux-mêmes», a-t-il poursuivi.

Le nouveau numéro un du SPVQ tient à ce que son service soit adapté aux nouvelles réalités et que le personnel y soit formé à la fine pointe. «Une organisation policière moderne se doit d'offrir des services de grande qualité dans un environnement complexe et changeant. Que l'on pense à la cybercriminalité ou aux caractéristiques propres de nos clientèles qui évoluent continuellement.»

Une nomination attendue

Robert Pigeon s'est fait connaître à la Commission Charbonneau, où il agissait comme directeur des opérations et enquêtes jusqu'à l'été 2014. Il a par la suite fait halte à la Ville de Montréal où il a travaillé au sein du Bureau de l'inspecteur général de la ville avant d'arriver à Québec.

Auparavant, évoluant principalement dans la Sûreté du Québec, il a fait partie de la bien connue escouade Carcajou qui a enquêté sur les Rocks Machine dans les années 1990 lors de la guerre des motards. Il a également pris part aux opérations printemps 2001 et SharQc qui visaient les Hells Angels.

Les policiers espéraient voir Robert Pigeon accéder au titre de chef du Service de police de la Ville de Québec, selon le maire de la Ville, Régis Labeaume. «On savait qu'il y avait des appels du pied de la base», a-t-il fait savoir lors de l'assermentation. «À peine à Québec depuis plus d'un an, il est déjà considéré comme un gars de l'interne par ces pairs», a poursuivi le maire.

Québec Hebdo

Organisations: Commission Charbonneau, Ville de Montréal, Bureau de l'inspecteur Sûreté du Québec Hells Angels Service de police Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires