Papiers White Birch pourrait être vendue jeudi

Véronique
Véronique Demers
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il se pourrait fort bien que l’usine Stadacona de Papiers White Birch, ainsi que les deux autres usines au Québec (à Rivière-du-Loup et à Gatineau) soient vendues ce jeudi.

L’avenir de l’usine Stadacona à Limoilou de Papiers White Birch devrait se clarifier ce jeudi. (Photo archives Québec Hebdo)

Le jeudi 31 mai constitue le 10e report accordé par le juge Robert Mongeon de la Cour supérieure du Québec à Montréal, afin que l’usine s’entende avec ses employés et le gouvernement du Québec pour conclure une transaction avec le fonds d’investissement Black Diamond.

Le juge Mongeon a en effet refusé d’accorder un délai supplémentaire pouvant aller jusqu’au 15 juin, suite à la demande du contrôleur Ernst & Young. Ce jeudi, M. Mongeon devra trancher sur l’avenir des trois usines québécoises.

L’usine Stadacona de Papiers White Birch, qui employait 600 travailleurs à Limoilou, est fermée depuis le 9 décembre 2011. Papiers White Birch est composée au Québec de trois usines: Stadacona (Québec), F. F. Soucy (Rivière-du-Loup) et Masson (Gatineau).

Groupe Québec Hebdo.

Organisations: Papiers White Birch, Cour supérieure du Québec à Montréal, Ernst & Young Stadacona Québec Hebdo

Lieux géographiques: Québec, Limoilou, Rivière-du-Loup Gatineau

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires